3 signes qui attestent que votre respiration n’est pas maîtrisée

Publié le : 09 février 20223 mins de lecture

Afin de détecter les difficultés respiratoires chez une personne, certains tests sont indispensables. En ces temps difficiles dus à la pandémie de coronavirus, il est important de reconnaître les signes d’alerte qui doivent vous alarmer. Cependant, vous pouvez toujours recouper votre diagnostic personnel avec un test d’imagerie pulmonaire.

Les signes pulmonaires !

L’asthme est l’un des principaux signes qui montrent que vous avez du mal à contrôler votre respiration. Il s’agit d’une maladie qui peut rendre la respiration très difficile. Les muscles entourant les bronches se contractent. Cela entraîne une réduction importante de l’espace qui permet la circulation de l’air. Il existe également la bronchite chronique qui se caractérise par une inflammation des bronches. Certains signes comme l’emphysème pulmonaire peuvent également vous alerter. Enfin, certaines complications liées au coronavirus peuvent également perturber la respiration.

Les signes cardiaques !

Il existe de nombreux signes cardiaques qui peuvent entraîner des difficultés respiratoires. Le premier signe cardiaque qui doit vous alerter concerne une anomalie des valves du cœur. Celle-ci peut être représentée par une insuffisance cardiaque. En conséquence, les pressions dans les vaisseaux vont s’affaiblir et entraîner une mauvaise performance des poumons. Un autre signe qui peut provenir du cœur est également le fait que le sang s’accumule dans les poumons. Cela est dû à un mauvais fonctionnement du cœur. Cela peut provoquer un œdème pulmonaire et entraînera naturellement une difficulté à contrôler la respiration de l’individu. Toujours au sujet des signes qui accompagnent l’insuffisance cardiaque, il faut savoir que la dyspnée peut aussi causer un dysfonctionnement des poumons. La dyspnée peut survenir dans le cas d’un infarctus du myocarde. La nécrose va réduire la capacité de votre cœur à se contracter. Le signe le plus courant est l’hypertension artérielle. Celle-ci va provoquer une augmentation de la résistance artérielle pulmonaire. Cela conduira à une insuffisance cardiaque. La conséquence finale est une difficulté à respirer.

Autres signes pulmonaires dus aux maladies restrictives !

Il existe également des risques de dyspnée due à une fibrose pulmonaire. Celle-ci se produit dans les poumons lorsque le tissu de cet organe se transforme en un tissu fibreux pathologique. La fibrose se trouve généralement dans les espaces inter-alvéolaires. C’est dans ces espaces que les échanges gazeux d’oxygène doivent avoir lieu. Un autre symptôme est lié à l’ablation d’un poumon et aussi à une faiblesse musculaire. C’est le cas d’une myopathie. Si vous présentez un ou plusieurs de ces signes, vous devez vous attendre à avoir d’importants problèmes respiratoires.

Plan du site